Insolites
Date: 03/04/1995
VIVE UN BON BAIN


Monsieur N. est propriétaire d’un gentil petit cheval de randonné, mal élevé, peu obéissant et quelque peu fugueur.

Monsieur R. son voisin limitrophe,tête dégarnie à la retraite, est un amoureux des rosiers en général  et de sa piscine à débordements en particulier.

En ce doux matin de juillet, les rapports vont subitement se détériorer, car le quadripède  fausse compagnie à son maître qui l’avait laissé en liberté et se rue vers la piscine, détériorant sérieusement la margelle et le liner, peu habitués à un tel visiteur.

Refusant de payer l’addition, N. prétextait l’absence de clôture autour de la piscine.

Le tribunal, marchant sur l’eau, rappelle que N. a créé le risque en laissant son cheval « énervé », se balader librement et qu’il a ainsi donc pour le moins, failli à son obligation de surveillance.

N. devra donc régler les frais de remise en état et R. pourra contempler les photos originales de l’incident qui avait fait la première page de son quotidien local préféré.

( Cour d’Appel de Toulouse, Chambre Civile, Section 1, 3/4/1995 )

Patrick de Chessé, Claudine Eutedjian, Nathalie Moulinas

Téléphone 06.88.88.92.24

      6 avenue Léo Lagrange 13160 Châteaurenard FRANCE

contact@sud-juris.fr

   www.chevaletdroit.com