Insolites
Date: 08/04/2010
LE PICOTIN DES ENFANTS

Marié en 1998, Monsieur H. signe une requête en divorce 8 ans  plus tard.  Son épouse lui reproche << une attitude radine et mesquine >> et  prétend qu'il entretien une relation adultère depuis de nombreuses années << avec une personne rencontrée lors de son monitorat d'équitation >>.

Monsieur H. grand seigneur, reprochait à son épouse son manque de  soutien,  outre  << sa pingrerie et sa mesquinerie >>. Ambiance des grands jours….

Les magistrats, pesant et soupesant les attestations, vont trouver que Madame a fait preuve d'une (ah bon ? une seule ?), attitude irrespectueuse et distante à l'égard de son conjoint qui a, lui-même, entretenu avec Mademoiselle D.   <<  des relations d'une  proximité injurieuse au cours de sa formation >> au B.E.

Divorcé aux torts partagés, Monsieur H. peut donc jouir… d'une proximité qui n'est plus injurieuse ... !!!

Mais Madame a acheté deux chevaux de sport, qu'elle prétend destinés à sa fille et souhaite que Monsieur assume le picotin quotidien.

Perfides, les magistrats constatent que l'enfant, en prépa, suit << une scolarité exigeante >> et ne participe à aucune compétition.

Madame mère devra donc assumer les enfants adoptifs.

( C.A. Versailles 08.avril.2010 )

Patrick de Chessé, Claudine Eutedjian, Nathalie Moulinas

Téléphone 06.88.88.92.24

      6 avenue Léo Lagrange 13160 Châteaurenard FRANCE

contact@sud-juris.fr

   www.chevaletdroit.com