Protection pénale du cheval
Date: 18/08/2010
ET LE CROTTIN ....

 

Question écrite n° 84353 - 13ème législature posée par M. Morel-A-L'Huissier Pierre  publiée au JO le 20/07/2010

M. Pierre Morel-A-L'Huissier attire l'attention de M. le ministre de l'alimentation, de l'agriculture et de la pêche sur la valorisation des sous-produits du cheval. De très longue date, le crottin de cheval a représenté un produit recherché pour l'agriculture. Sa principale utilisation résidait dans la production de champignons de Paris mais il était aussi utilisé pour enrichir les champs et les jardins. Actuellement cette filière a été quasiment abandonnée et il se pose même le problème du traitement du crottin. Il souhaiterait savoir s'il entend relancer la filière, ce qui serait en adéquation avec la politique générale de lutte contre les éléments chimiques utilisés comme engrais, qui détériorent la qualité de nos sols et de nos nappes phréatiques.

 

Réponse du ministère : Alimentation, agriculture et pêche  parue au JO le 17/08/2010

Le crottin de cheval est aujourd'hui moins utilisé pour la production de champignons de Paris et pour enrichir les champs et les jardins. Cela pourrait à terme créer des difficultés pour son évacuation. Toutefois des recherches ont été entreprises, en particulier en lien avec le pôle de compétitivité cheval de Basse-Normandie et la société-mère des courses de galop France Galop sur son site cantilien. Le ministère de l'alimentation, de l'agriculture et de la pêche ainsi que le fonds Eperon participent au financement de cette étude dont l'enjeu est réel.

 

Patrick de Chessé, Claudine Eutedjian, Nathalie Moulinas

Téléphone 06.88.88.92.24

      6 avenue Léo Lagrange 13160 Châteaurenard FRANCE

contact@sud-juris.fr

   www.chevaletdroit.com