Insolites
Date: 02/03/2011
VOL POUR TOKYO

Monsieur P. décide, en ce 27 octobre historique, de jouer au quarté +. Après moulte analyses, comparaisons et dose de pifométrie, il joue la combinaison 1- 11- 7- 4.
A l'arrivée, heureux comme un cabri rendu à la vie sauvage, il court vers le bureau du PMU qui lui explique qu'il n'a pas la bonne combinaison, car le 4, un peu pressé de partir en vacances, ne s'est pas présenté aux balances, sous prétexte que son avion pour Tokyo ne pouvait l'attendre sagement en bout de piste.
Excédé de voir 4500 € s'envoler, P. saisit le tribunal à l'encontre du jockey indélicat, puisque la combinaison officielle était devenue 1-11- 7 -10.
Le tribunal, dans sa grande sagesse, note que les commissaires avaient infligé une amende de 1000 € au jockey, avec interdiction de monter pendant 4 jours, à compter de son retour de villégiature. Pas méchante la sanction ...
Mais si C. a commis une faute disciplinaire, les juges décident que P. a accepté les règles édictées par le Code des Courses et le Règlement PMU et que la violation d'une règle de course par un jockey est un risque inévitable que le joueur doit assumer en validant son ticket.
P. ressort donc bredouille.
Pas très convaincu par cet argumentaire qui ouvre la porte à toutes les perversions, P. a décidé de saisir la Cour d'Appel.

Tribunal d'Instance de Senlis,  2 mars 2011

Patrick de Chessé, Claudine Eutedjian, Nathalie Moulinas

Téléphone 06.88.88.92.24

      6 avenue Léo Lagrange 13160 Châteaurenard FRANCE

contact@sud-juris.fr

   www.chevaletdroit.com