Insolites
Date: 28/01/2004
PARCOURS D’OBSTACLES

Monsieur X. chroniqueur hippique, se voit « remercié » en mars 1993 par son employeur, au bout de trois ans de collaboration auprès du journal local.

Contestant sa qualité de travailleur indépendant et quelque peu teigneux, notre spécialiste de la boule de cristal saisit la juridiction prud’homale, puis la Cour, qui lui reconnaît sa qualité de journaliste professionnel, décision attaquée devant la Cour de Cassation par l’employeur.....qui est renvoyé dans ses élastiques en 1998.

Habitué des courses d’obstacles, Monsieur X. saisit, de nouveau, la juridiction prud’homale, pour se voir qualifié « rédacteur 3 ème échelon ». Le Conseil lui alloue alors, rappel de salaires et indemnités de rupture.

Appel de l’employeur tout aussi teigneux, et la Cour décide, en 2001, que l’intéressé n’avait pas la qualité de permanent à temps complet et réduit les chiffres … Croyez-vous que l’histoire soit terminée ?

Bien sûr que non, comme au Grand Prix de Liverpool, il faut du souffle.

X. ressaisit la Cour de Cassation pour faire écarter l’infamante qualification de « journaliste pigiste » honorée par la Cour d’Appel.

La juridiction suprême lève le drapeau rouge et confirme l’absence du caractère permanent du travail de X. qui, au bout de 10 ans de procédure, peut enfin jouir égoïstement de ses pronostics.

Quelle belle course que la justice !

( Cour de Cassation – Chambre Sociale – 28 janvier 2004 )

Patrick de Chessé, Claudine Eutedjian, Nathalie Moulinas

Téléphone 06.88.88.92.24

      6 avenue Léo Lagrange 13160 Châteaurenard FRANCE

contact@sud-juris.fr

   www.chevaletdroit.com