Courses - P.M.U.
Date: 15/12/2007
PMU

Les députés ont adopté  une nouvelle taxe de 0.1% sur les paris hippiques, dans le cadre du collectif budgétaire.

Les 250 communes et groupements de communes disposant d’un hippodrome toucheront 0,1 % du montant des paris des courses organisées sur leur territoire. En contrepartie, les gains des parieurs seront diminués d’autant. En l’état, cette taxe ne rapportera pas beaucoup aux communes : moins d’une dizaine de millions d’euros au total. Le produit de cette nouvelle taxe sera en outre plafonné à 500 000 euros par commune. Mais c’est le premier pas qui compte…

Cet amendement, défendu notamment par le député maire de Maisons-Laffitte, Jacques Myard (UMP), a obtenu l’aval du ministre du Budget également maire de Chantilly. Selon Jacques Myard, les communes qui accueillent des hippodromes « dépensent des sommes souvent importantes pour le maintien et le développement de la filière hippique », mais « ne perçoivent aucun retour financier en dehors de la taxe foncière, généralement modérée ».

L’amendement veut également corriger une iniquité par rapport aux communes accueillant des casinos qui, elles, perçoivent une partie des sommes jouées dans les machines à sous.

Patrick de Chessé, Claudine Eutedjian, Nathalie Moulinas

Téléphone 06.88.88.92.24

      6 avenue Léo Lagrange 13160 Châteaurenard FRANCE

contact@sud-juris.fr

   www.chevaletdroit.com